Pianiste en Nord-Isère
Pour vos soirées, mariages, vernissages...

Nouvelle profession, le coach musicos

mardi 29 mai 2012

Le prof de musique est toujours débordé, jamais il n’a le temps pour rien, il arrive en cours essouflé, toute l’année il dit chaque jour qu’aujourd’hui il est encore plus fatigué que les fois d’avant, d’ailleurs a-t-il un jour été en forme une seule fois ?

Le soir en rentrant de cours, il mange à point d’heure, ne se couche plus, et est encore plus fatigué le lendemain et encore plus décalé ! Il a toujours des cours à préparer mais n’arrive pas à s’en sortir, il n’a plus le temps de jouer pour lui, se laisse dépasser par tout, n’est pas fichu de se rappeler le prénom de ses élèves lorsqu’il les croise en dehors des cours à Carrefour, ou des fois même en cours ! Il boit, il fume, il mange de trop n’importe quoi et n’importe comment d’ailleurs. Il certifie comme s’il essayait de se persuader lui-même qu’il va se rattraper pendant les vacances qui arrivent, mais quand on le revoit après les vacances il n’est jamais content, rien n’a changé, rien ne s’est passé comme prévu, il n’y a eu que des imprévus, c’est encore plus la débâcle après !

Et tout recommence comme avant, le prof fait tous ses cours dans un état pas possible, il fait peine à voir. Et puis on se dit, après tout, c’est un musicien, ils ne sont pas comme nous ces gens là, ils ne vivent pas comme nous, ceux sont des poètes... On leur pardonne, on fait semblant de ne pas voir quand leurs paupières se font lourdes et qu’ils ont quelques absences. Et puis viennent les phases de délires, le prof se met à raconter n’importe quoi sans s’en rendre compte. Et puis s’en suivent les chapitres sur les projets qui ne se réalisent jamais, il dit qu’il va arrêter une partie des cours, faire plus de concerts, vivre bientôt sa vraie vie de zicos !

Et puis passent les années, on retrouve toujours le gentil prof qui n’ose même plus aborder ses projets tellement il en a parlés, tellement rien ne s’est passé comme il l’a voulu, par contre il y a un truc qui a vraiment changé : notre prof a pris du ventre et ça c’est du concret ! En plus il bégaye maintenant c’est du joli...

Mais que peut-on faire devant tant de détresse humaine ?

La solution c’est la nouvelle profession de coach pour musicos ! Une formation en alternance sur 2 ans prise en charge par l’employeur et subventionnée par le conseil général.

A l’issue de sa formation, le coach musicos certifié devra être en mesure de gérer un parc de vingt à trente musiciens profs ou intermittents, de suivre chacun dans la gestion de son temps, d’assurer le secrétariat, et pour les urgences, s’occuper de laver le linge et une petite vaisselle aussi ça peut aider...

Pour intégrer la formation et souscrire aux conditions : un simple brevet des collèges et surtout une grosse dose de patience ou à défaut des biceps et une grosse voix.

Le coach sera rémunéré soit par chèque emploi service par chaque musicos, soit salarié par un tiers (école de musique, société de portage) qui s’occupera de centraliser les paiements et d’établir une fiche de paie unique chaque mois.

Alors n’hésitez plus, devenez coach musicos ! Occupez-vous avec joie de tous ces musiciens et profs immatures qui n’attendent que vous pour se relâcher encore plus et dites merci Pôle Emploi pour cette louable initiative qui à n’en pas douter sera couronnée de succès !

A.T.

(La vérité rien que la vérité ou presque...)

Répondre à cet article



 

Remerciements à mes partenaires.